Visiteflorence.com
Eglise Cestello

Florence Baroque

Venez vous étonner devant les merveilles du baroque florentin

 

Pendant longtemps on a dit que Florence était une ville anti-baroque. Le siècle a été traversé par de graves crises, et Florence avec ses derniers protagonistes (le long règne de Cosme III de Médicis, honnête et bigot) en a subi les contrecoups. Certes Florence ne produira pas de chefs-d’œuvre comme aux siècles passés, mais elle saura fournir une conscience totale et significative du XVIIe siècle : la science expérimentale, l’harmonie musicale et le théâtre.

En visitant les églises de Cestello, SS. Michele Gaetano et la Santissima Annunziata, mais aussi le palais Medici-Riccardi, c’est une autre facette éclatante de Florence que vous découvrirez. C’est l’apothéose du grand décor à fresque. Venez admirer le prodigieux génie baroque du Napolitain Luca Giordano, laissez vous éblouir par la verve de Volterrano, à la suite de Stendhal qui éprouva devant ses œuvres «le plus vif plaisir que la peinture ne lui ait jamais donné ».

Pour en savoir plus sur la Florence Baroque, lire mon article dans le Dossier de l'Art Florence au Grang Siècle, cliquez ici

 

 

Palais Corsini Florence

Le Palais Corsini

Partons à la rencontre de l’une des familles les plus célèbres de Florence

 

La conception et le faste baroque d’inspiration toute romaine du palais Corsini en font un ensemble unique à Florence. Il adopte une disposition théâtrale nouvelle avec son plan et sa façade offrant une perspective inattendue sur le fleuve. Sa construction, engagée en 1656 par Bartolommeo Corsini et terminée vers 1697 par Filippo, a requis la collaboration de plusieurs architectes : Alfonso Parigi, Ferdinando Tacca et Pier Francesco Silvani. À Antonio Ferri, ingénieur et scénographe, l’on doit les motifs les plus intéressants du palais, la sublime grotte des appartements d’été avec les stucs de Carlo Marcellini, l’escalier monumental animé de statues (dont celle du pape Clément XII Corsini), la salle du trône et la fresque de Anton Domenico Gabbiani qui célèbre l’apothéose de la famille Corsini. Alessandro Ghérardini, l’un des peintres les plus fascinants de sa génération, interviendra dans le décor de la grotte et dans celui des salles de l’étage, admirable de légèreté son Triomphe de Galatée. Filippo Corsini, conseiller et ami de Cosme III, a constitué au premier étage du palais, l’une des plus importantes collections d’art privées de la ville (actuellement en restauration).

Pour en savoir plus sur la Florence Médicis à l'époque Baroque, lisez mon article dans le Dossier de l'Art Florence au Grang Siècle, cliquez ici

Lisez mon article sur Le Palais Corsini  publié dans Le Figaro Hors-série 2017, Toscane Eternelle, cliquez-ici 

Musée Galiée

Les Médicis et les Sciences

Sous le signe des Sciences, une visite-découverte au musée Galilée pour le jeune public

Entièrement rénové, le musée Galilée présente une collection extraordinaire et unique au monde d’objets scientifiques qui couvrent cinq siècles d’histoire et de passion.

Les Médicis ont eu le goût des Sciences, ils furent  les acteurs avertis de l’aventure scientifique de l’époque moderne. La fabuleuse collection d’instruments scientifiques des Médicis est aujourd’hui conservée au Musée Galilée

Et point est besoin d’être scientifique pour se délecter de la beauté de ces objets rares et précieux. Cette visite vous fera aussi mieux connaître la vie de Galilée, ses découvertes, son triomphe, ses déboires. Venez, écoutez et voir l’Histoire de Galilée, le messager des étoiles…




Visite précédente     -    Visite suivante

Explorez toutes les visites...